ART

Expertises, Analyses, Restauration / Conservation

Notre laboratoire développe trois axes d’études :

Des Dossiers d’études et d’analyses permettant l’attribution, l’authentification d’une œuvre ou l’identification de copies, de faux… :
Primitif Italien, XVXVème.s, (coll.part., Gironde).

       Les expertises se déroulent en deux temps. Une première série d’études préalables permet d’asseoir la problématique et d’établir un protocole d’expertise scientifique. Généralement, c’est à ce stade que les faux et les copies sont détectés. Dans un second temps, le protocole scientifique est mis en place. Il s’agit de série d’analyses physico-chimiques et de datation. Elles sont effectuées sur des éléments discriminants, permettant sans ambiguïté, de conforter ou d’infirmer l’ensemble des résultats de l’expertise.

       Ces dossiers sont accompagnés de certificats, juridiquement recevables, pour une durée de 30 ans, accompagnés d’un rapport exhaustif où figure l’ensemble des résultats, des études et des analyses réalisées.

 

Des dossiers d’études et d’analyses préalables à toute restauration :
Sculpture en bois polychrome (Coll.Part., Maine et Loire). Altération de la couche picturale (détail).

       Il est utile d’établir un bilan de l’état de conservation d’une oeuvre, avant d’entreprendre un travail de restauration. Ce bilan intègre différents diagnostics : l’état de surface (retouches, anciennes restaurations, nature des patines, état des vernis, degré et nature des altérations…) ; l’état interne (présence de dessins préparatoires, de signatures, état du support, fragilité des matériaux, cassures internes non visibles à l’œil nu, désolidarisation des couches picturales….) ; la composition des différents matériaux, organiques ou minéraux, constituant ces œuvres.

       Ces bilans permettent aux restaurateurs, privés ou publics d’établir le protocole adapté à l'optimisation de la restauration.

 

Les recherches archivistiques :
Huile sur toile, «  J. C. Lignier » XIXXVème.s. (Coll. Part., Gironde)

       Il s’agit de travaux d’investigations visant à retracer le parcours d’une œuvre d’art depuis sa création. Nous collectons, dans les archives publiques ou privées, nationales ou internationales, l’ensemble des informations concernant les divers propriétaires, à travers les successions, les achats, les ventes, les expositions, l’inventaire des musées, les spoliations ....


       Ces travaux permettent d’établir la « carte d’identité d’une œuvre » utile pour une succession, une authentification ou une attribution, une assurance, une réhabilitation, ou l’établissement d’un acte de propriété…
       Dans le cadre de spoliations, d’origines diverses (ERR inventory listing), nous mettons notre savoir faire et notre relationnel, au service des familles des anciens propriétaires, afin qu’elles retrouvent leurs biens. Ces travaux sont réalisés, selon les cas, avec un cabinet juridique spécialisé.

 

Notre laboratoire développe plusieurs protocoles d’études et d’analyses complémentaires et pluridisciplinaires, que nous adaptons aux problématiques :

Etude préalable à l’analyse:

Evaluation de l’état de conservation d'une œuvre (mobilier, objets d'art...)

Etudes stylistiques: identification de l’artiste, sa  touche, son style, sa signature …

Histoire et propriétés de l’œuvre

Perception de l’invisible:
Dessin marouflé sur toile, « Th. Géricault » XIXXVème.s (Coll. Part., Pyrénées Atlantique) Image en réflectographie infrarouge : plan d’église sous-jacent.

Etudes aux rayonnements infrarouges: dessins préparatoires, repentirs, restaurations, signatures…

Etudes aux rayonnements ultra-violets: examens de surface, repeints, chronologie des vernis ...

Radiographie aux rayonnements X: dévoile la structure interne de l'œuvre, mode de fabrication, éléments rapportés...

Méthodes d'analyses scientifiques adaptées à tous les types de matériaux :
Huile sur toile,(Coll. Part.). Stratigraphie de la couche picturale .

Matériaux : Pigments, liants, couches de préparation, vernis, métaux, céramiques, ivoires, peaux, textiles, papiers, encres ; matériaux modernes et contemporains…. etc

Méthodes d’analyses : ces méthodes n’utilisent qu’une infime quantité de matière. Les prélèvements sont bien souvent invisibles à l’œil nu. Nous utilisons en routine: la microscopie électronique à balayage (MEB) couplée à l’analyse élémentaire en dispersion d’énergie (EDX); la spectroscopie Infra Rouge (IRTF); la microsonde de Castaing ; la diffraction de rayons X , la fluorescence X, la spectrométrie Raman… Toutes, sont des méthodes d’analyses de pointe, utilisées à bon escient , en fonction de la problématique et des matériaux concernés.

Datations :

Carbone14: os, bois, charbon, tissus, peaux, coquillages…

Dendrochronologie: Bois d'œuvre et bois vivant.

Thermoluminescence: Test d'ancienneté sur matériaux chauffés ou cuit (céramiques, sculptures…).

Le site internet Laboratoire LAE nécessite d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Nos références

 

- Rapports et publications



Vidéo sur Charles Carson

L'art contemporain et l'Expertise scientifique

 

 

 

Exposition « Pierres précieuses et mystérieuses ».

Organisée par le laboratoire LAE, sous le parrainage de Christie's. Halle des Chartrons, Bordeaux. Du 27 Avril au 31 Mai 1998.